Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 janvier 2010 6 02 /01 /janvier /2010 14:47



Bonne-Annee-2010-copie-1.jpg



Abassourdine (appelée plus couramment Mylène) & Boboblog


Repost 0
Abassourdine - dans EGO
commenter cet article
4 décembre 2009 5 04 /12 /décembre /2009 10:32

       Dans quel êta j’erre ?    


L’état de mes maux gère sans mot dit

Les mots de tête sont désormais maudits


Ton  Alpha me rassure.

Ton epsilon n’est pas quantité négligeable, ce sont les petites choses qui font le tout.

Ton iota n’est point  un détail. Du point de départ au point d’arrivée c’est une ligne de vie.

Ton omicron si micro-mignon n’est pas omis. Il est discret et il me plait.

Ton upsilon, ce Y bien campé sur ses jambes m’accueille les bras offerts.

Entre l’Alpha et l’Oméga coule une belle histoire.




                        Une Lambda qu’on sonne et qui résonne aux voyelles…

Elle voit des elles et des îles. Elle voit des ailes et des ils.

Elle voyage en âge.






Pour le plaisir de relire Rimbaud

A noir, E blanc, I rouge, U vert, O bleu : voyelles,
Je dirai quelque jour vos naissances latentes :
A, noir corset velu des mouches éclatantes
Qui bombinent autour des puanteurs cruelles,

Golfes d'ombre ; E, candeurs des vapeurs et des tentes,
Lances des glaciers fiers, rois blancs, frissons d'ombelles ;
I, pourpres, sang craché, rire des lèvres belles
Dans la colère ou les ivresses pénitentes ;

U, cycles, vibrements divins des mers virides,
Paix des pâtis semés d'animaux, paix des rides
Que l'alchimie imprime aux grands fronts studieux ;

O, suprême Clairon plein des strideurs étranges,
Silences traversés des Mondes et des Anges ;
- O l'Oméga, rayon violet de Ses Yeux !

 



Repost 0
Abassourdine - dans EGO
commenter cet article
20 février 2008 3 20 /02 /février /2008 23:17
                     Etre blogopathe ou ne pas être ?
Le blog est-il un voyage autour de soi ?
ou une passerelle vers les autres ?
Tenir son blog demande une certaine discipline.
-         Soit par défi : celui de s’astreindre à écrire, 
à photographier etc…
s’astreindre par plaisir, il va sans dire….
-         Soit comme auto-analyse : celle qui permet de nous déverser dans un pseudo-anonymat sur notre clavier et nous 
auto-satisfaire en relisant notre prose sur l’écran.
Bien que seule aux commandes, je cherche parfois, 
voire souvent, à estimer ma place dans ce
 monde pseudo-virtuel.   
Pour cela, je vais lorgner dans le blog-journal des autres blogernautes.  
Il y a une forme de voyeurisme à ouvrir par un « clic de souris » l’univers des autres.
Que l’on y adhère ou pas. Peu importe !
Je suis parfois agacée par l’idée, oui cette idée que j’avais là dans un coin de la tête et qui s’étale rédigée, illustrée avec brio dans la blogosphère.
Je suis parfois confite par des cons-fidences trop denses
Je suis souvent admirative des blog-amis qu’ils soient symblogliques, mélanblogliques, poliblogtiques, phoblographiques, ….. 
            Je rêve de leurs ailleurs
            Je me délecte de leurs envies
            Je ris de leurs humeurs
            Je me révolte de leurs incompréhensions.
Là, vient l’envie d’intervenir.
Laisser un commentaire juste  pour partager sans se laisser envahir comme certains par la course effrénée  au blogomat.
Le commentaire reste, pourtant, frustrant. On est dans l’instantané dans l’immédiat. Difficile de s’étendre. 
Euréka ! Ayant de la « poursuite » dans les idées, j’écrirais sur mon boboblog, en temps et en heure, sachant que la mienne n'est point véloce. 



                                                         
                                                                                                                                                                                                                     



lignes-20-12-.gif
              

 Bon  envie de béatitude ce matin ?

Dans un blog-ami j’ai fait la connaissance de Lisa.
http://mes-dessins-perso.over-blog.fr
Allez chez Lisa le robot qui critique.
Il fallait y penser mais le petit malin qui a fomenté ce blog savait que sur la blogosphère on a tous envie d’être congratulée quoi qu’on en dise.
Pas d’appréhension à avoir pour son ego, 
                              Lisabuzz ne fait que des éloges.
            Je n’ai pu y résister.          trophees-20-11-.gif


                Lisabuzz.com parle de Abassourdine : 

Vous ne connaissez pas Abassourdine ? Alors préparez vous à une experience unique : la lecture régulière de
Abassourdine (le chef d oeuvre de Abassourdine). Ce blog est un véritable labyrinthe où se perdre est un plaisir et ou l on brule d inviter ses amis dans une promenade immobile mais tellement réjouissante aux reflets so Bassin Parisien. 
               signé
http://blog.lisabuzz.com

               Hum ! ça fait du bien.  
                                            Merci Lisa.

Allez, j'y retourne, c'est trop bon.
         Lisabuzz.com parle de Abassourdine : 

Qui a dit que la blogosphère n était qu un ramassis de petites confidences sans intérêt ? Cette personne n a visiblement pas lu
Abassourdine. Car Abassourdine, tout en classe et en retenue, y démontre que les blogs n ont rien à envier à la meilleure littérature. Une réussite spectaculaire et durable. 
               signé
http://blog.lisabuzz.com

             Bravo ! Lisa…. Tu as gagné ! 
                  Ton blog commence à faire du bruit.
PS  à savoir : buzz : (bourdonnement) c’est une technique de marketing  consistant à faire du bruit autour d’un produit (wikipédia)
Repost 0
Abassourdine - dans EGO
commenter cet article
18 février 2008 1 18 /02 /février /2008 18:29
              Mon cher Dia-blog-lique !
L’archéologie donne lieu quelquefois à une surenchère étonnante. 

Voyez plutôt :
Lors de fouilles des archéologues russes ont trouvé un réseau de fil de cuivre qui daterait de 1000 ans
Les américains ne voulant pas faire mauvaise figure procédèrent eux aussi à des fouilles 
et découvrirent un réseau de fibres de verre 
qui remonterait à 2000 ans
Les européens ne voulant pas être en reste fouillent l’ensemble des pays européens et ne trouvent rien.  
La communauté européenne en conclut que la vieille Europe était depuis 5000 ans équipée en réseau wifi.
   
                                          centrale-2s.jpg     






















Bien sûr, ce n’est qu’une plaisanterie.
                 Non je n’ai pas perdu le fil.  
Suite à un petit voyage d’agrément à Venise
                   je reviens gonfler à Blog !
Repost 0
Abassourdine - dans EGO
commenter cet article
30 décembre 2007 7 30 /12 /décembre /2007 09:01
Pour 2008 je vous offre la lune.....


lune-1d.jpg


















                                      lunes-20-13-.gif         Bienvenue en Utopie                       
Repost 0
Abassourdine - dans EGO
commenter cet article
6 décembre 2007 4 06 /12 /décembre /2007 17:00
Ce matin sur France Inter, une invitée parlait de la modernitude…..
Ah ! Oui c’est vrai que la modernité c’est d’une platitude.
Aujourd’hui il s’agit d’avoir l’attitude.
Vous ne voyez pas ? Il ne suffit pas d’être à tu et à toi
Mettez de la branchitude dans votre vie.
 
Le 7 janvier 2007, du haut de la grande muraille de Chine la certitude la contemple et la contente… et Ségolène Royal de s’écrier : « Comme le disent les Chinois : Qui n’est pas venu sur la Grande muraille n’est pas un brave, et qui vient sur la Grande muraille conquiert la bravitude » 
 
La granditude du lieu n’est-elle point vecteur d’une grande couragitude verbale de la part de la candidate aux présidentielles. Sachez toutefois que le terme voguait déjà depuis 2002 pour désigner l’appartenance à une communauté dans un jeu déplorable, d’ailleurs et dont je tairais le nom.
 
La puristude attitude de Maurice Druon lui aurait fait écrire dès le lendemain
«  Cette « bravitude » n’a donc rien qui doive nous surprendre. Elle nous conduit à la  nullitude »
Quelle morositude !
Un peu de gratitude cher académicien. Sortez de cette servitude institutionnelle. 
Certes il existe 29 substantifs qui riment en « itude » dans la langue française.
       -Les vrais de vrais! Je vous le dis c’est une exactitude.
 Ceux attestés par des grammairiens.que l’on trouve dans nos dictionnaires de rime quand on joue les poètes.
        -Se sont ajoutés à la liste les vrais faux, ceux qui sont passés dans le langage courant, ceux dont on n’a plus besoin de définition.
 La langue évolue avec les vicissitudes de la vie. Léopold Sédar Senghor créa le concept de négritude à partir d’un terme qu’Aimé Césaire avait utilisé dès 1935 dans une revue estudiantine martiniquaise.
         -Puis les faux-vrais ceux que l’on utilise en faisant référence à l’auteur :
Raphaël Confiant, poète martiniquais, a inventé la crassitude.
 
Pourquoi ne pas faire appel à notre complaitude  ( et non complétude) et accepter en toute plénitude certaines turpitudes langagières.
 
La lassitude m’envahit. La solitude me pèse.
La sollicitude d’un diner entre amis vient troubler ma quiétude d’extra-naute.


Ma-latitude-.jpg

Avec promptitude je vous souhaite une bonne soirée.


Repost 0
Abassourdine - dans EGO
commenter cet article

Présentation

  • : Abassourdine
  •  Abassourdine
  • : stupéfaction exprimée avec beaucoup de retenue
  • Contact