Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 mars 2008 1 17 /03 /mars /2008 15:54
Le cerveau droit gère les images, il est synthétique, global.
Il fonctionne non pas avec les codes mais avec les analogies.
Il est le lieu  du concret, du palpable, de l'action. 
Une personne "cerveau droit" utilise les comparaisons et les métaphores. C'est le lieu de l'intuition, de la créativité. L'approche est basée sur la globalité. 


putti.jpg





Putti
     

















Le cerveau gauche" est logico-déductive, analytique, digitale, rationnelle, à l'aise avec la théorie.  Le cerveau gauche gère le langage, les codes. C'est le lieu de l'abstraction. L'approche est basée sur la spécificité.



Regardez cette image:
De quelle côté tourne la jeune femme? 


brain.gif




















Si vous la voyez tourner dans le sens des aiguilles d'une
montre, vous êtes "cerveau droit"
Si elle tourne dans l'autre  sens, vous êtes "cerveau gauche". 

Mais attention! Etes-vous un homme ou une femme?
Parce que la majorité des neuroscientifiques s'accordent  pour dire que le cerveau gauche est plus développé chez la femme et le cerveau droit chez l'homme.
Bon ok on est à 1 partout....


Je vais vous dire un secret, moi la jeune femme je la vois tourner dans les 2 sens.
Concentrez-vous sur le point d'appui du pied. 
ça ne marche pas à tous les coups.

Je me suis amusée à pencher la tête de droite à gauche.
Non, non non, je vous vois venir. Je ne cherchais pas à faire basculer le cerveau gauche sur le droit et inversement.
Quoique! 
L'écrasement de l'un sur l'autre à donner une jeune femme désespérée qui nous offrait une danse de St Guy. 
J'avais l'impression d'être un peu désaxée.....

Allez à vous et racontez-moi!

 
 
 




 
Partager cet article
Repost0
16 mars 2008 7 16 /03 /mars /2008 14:15

Boboblog-  Mais qu'est-ce que tu fous Abassourdine?

Abassourdine-  Atchoum!

Boboblog-  Je vais rouiller moi si tu ne t'occupes plus de moi. 


Instant-.jpg











Bruits de toux caverneuses parvenant d'un amoncellement de couettes. 

Boboblog-  t'es fâchée?

Abassourdine- Je suis balade!

Partager cet article
Repost0
21 février 2008 4 21 /02 /février /2008 13:07
Je voulais partager cette page avec Fardoise
Qui écrivait le 17 février
« Sans céder à la tentation d'un blog d'actualité,
je ne suis pas journaliste, ni sociologue, ni...
je suis, comme tout le monde happée par la tornade des informations déversées chaque seconde en rafales dans nos yeux et dans nos crânes.
Il faut éviter de se laisser prendre au jeu du zapping
de la mémoire, une info chasse l'autre…. »
      
D’accord Fardoise. J’essaie de ne pas céder à la facilité d’une actualité riche en rebondissements farfelus, horripilants, révoltants.
Bien prenons Victor Hugo, écrivain….
C’est donc de la littérature.
Victor Hugo (1802-1885) était aussi un citoyen engagé. Il l’a payé de sa personne en étant exilé…..
 C’est donc historique.
 Improvisons un entretien imaginaire avec Victor Hugo.
 

A- Quel regard portez-vous sur notre nouveau président ?

Victor Hugo : Depuis des mois, il s’étale ; il a harangué, triomphé, présidé des banquets, donné des bals, dansé, régné, paradé et fait la roue ! Il a réussi. Il en résulte que les apothéoses ne lui manquent pas. Des panégyristes, il en a plus que Trajan. Une chose me frappe pourtant, c’est que dans toutes les qualités qu’on lui reconnaît, dans tous les éloges qu’on lui adresse, il n’y a pas un mot qui sorte de ceci : habilité, sang-froid, audace, adresse, affaire admirablement préparée et conduite, instant bien choisi, secret bien gardé, mesures bien prises. Fausses clés bien faites. Tout est là ! Il ne reste pas un moment tranquille ; il sent autour de lui avec effroi la solitude et les ténèbres ; ceux qui ont peur la nuit chantent, lui il remue. Il fait rage, il touche à tout, il court après les projets; ne pouvant créer, il décrète.

A- Derrière cette folle ambition personnelle décelez-vous une vision politique de la France, telle qu’on est en droit de l’attendre d’un élu à la magistrature suprême ?

Victor Hugo-  Non, cet homme ne raisonne pas ; il a des besoins, il a des caprices, il faut qu’il les satisfasse. Ce sont des envies de dictateur. La toute-puissance serait fade si on ne l'assaisonnait de cette façon. Quand on mesure l’homme et qu'on le trouve si petit, et qu'ensuite on mesure le succès et qu'on le trouve si énorme, il est impossible que l’esprit n’éprouve quelque surprise. 
On se demande : comment a-t-il fait ? On décompose l’aventure et l’aventurier ! On ne trouve au fond de l’homme et de son procédé que deux choses : la ruse et l’argent ! Faites des affaires, gobergez-vous, prenez du ventre; il n’est plus question d’être un grand peuple, d’être un puissant peuple, d’être une nation libre, d’être un foyer lumineux ; la France n’y voit plus clair. Voilà un succès.

A-Que pensez-vous de cette fascination pour les hommes d’affaires ?  Et de cette volonté de mener le pays comme  une grande entreprise ?

Victor Hugo- Il a pour lui désormais l’argent, l’agio, la banque, la bourse, le comptoir, le coffre-fort et tous les hommes qui passent si facilement d’un bord à l’autre quand il n’y a à enjamber que la honte ! Quelle misère que cette joie des intérêts et des cupidités ! Ma foi, vivons, faisons des affaires, tripotons dans les actions de zinc ou de chemin de fer, gagnons de l’argent ; c’est ignoble, mais c’est excellent ; un scrupule en moins, un louis de plus ; vendons toute notre âme à ce taux ! On court, on se rue, on fait antichambre, on boit toute honte ! Une foule de dévouements intrépides assiègent l’Elysée et se groupent autour de l’homme ! C’est un peu un brigand et beaucoup un coquin. On sent toujours en lui le pauvre prince d’industrie.

A- Et la liberté de la presse dans tout ça?

Victor Hugo (pouffant de rire)- Et la liberté de la presse ! Qu’en dire ? N’est-il pas dérisoire seulement de prononcer ce mot ? Cette presse libre, honneur de l’esprit français, clarté de tous les points à la fois sur toutes les questions, éveil perpétuel de la nation, où est-elle ?
 
Toutes les pseudo-réponses de Victor Hugo sont tirées de son pamphlet « Napoléon-le-petit » (5 août 1850)
 
Cela me rappelle quelqu’un pas vous ?


Quelqu'un qui est ridiculisé dans les publicités étrangères.

Anonyme facon Nicolas Sarkozy sur la sixtine
envoyé par sendtofriend

Ce matin, sur France Inter, on m'annonce que la chanteuse  Jeanne Cherhal vient d'écrire une chanson à partir d'un SMS célèbre.  
"Si tu reviens, j'annule tout"
http://profile.myspace.com/jeannecherhal 


                   Fardoise.  J'aimerai zapper.

Allez, je ne regarde plus la TV, je n'écoute plus la radio, je ne lis plus de livres sérieux.


                   Bon, je me plonge dans une BD: 

          Napol-on-le-petit.jpg 


                       Zut cela me rappelle quelqu'un!

 

               Je pars à Venise pour oublier

Que ne me jette-t on pas à la figure dans les kiosques italiens?

                        devinez!
 



Napol-on-le-petit-copie-2.jpgLe sindrome dell'Ex



                             
Au secours!

Partager cet article
Repost0
14 février 2008 4 14 /02 /février /2008 17:32


                                                  Yann-Arthus-Bertrand.jpg
         












                             Il faut un coeur pour vivre?




                    Alors comment font les méchants ?
Partager cet article
Repost0
28 janvier 2008 1 28 /01 /janvier /2008 14:25

DSCN0142_modifi---1.JPG














 

 

 

 

 

                               Livre comme l'air



DSCN0169_modifi---1.JPG























                            Livre en boule



DSC_2214_modifi---1.JPG
















                               Au coeur du livre


DSC_2218_modifi---1.JPG























                Temps livres



DSC_2212_modifi---1.JPG


           "L'enfer à la bibliothèque"

Le catalogue de l'exposition "Eros au secret" de la BNF  jeté dans l'enfer des douanes japonaises!

 Ce catalogue commandé par un journaliste japonais a fait l'objet de censure. Un des fonctionnaires a consciencieusement noirci au pinceau d'une huile pâteuse tout ce qu'il convient de cacher au pays du soleil levant. 
Détrompez-vous, il ne s'agissait pas des magnifiques estampes japonaises de Kunisada et d'Utamaro. 
Le journaliste s'en est étonné mais on lui a répondu. 
"Les dessins ça va mais les photos sont interdites!" lui a déclaré le fonctionnaire.

Les photos en question sont celles d'Auguste Belloc(1805-1867)  où se dévoile la plus célèbre anatomie d'une dame; celle qui permit à Gustave Courbet de peindre "l'origine du monde".


L'Enfer, crée dans la première moitié du XIXième siècle,  
était une partie de la bibliothèque où se trouvaient tous les ouvrages licencieux. 
L’Enfer c’est aussi une cote. C’était sous cette dénomination qu’étaient répertoriés  tous les ouvrages, considérés comme contraires aux bonnes mœurs.  
Pourtant le lieu n’avait pas la cote. Il était officiellement fermé.

En Allemagne,  le même lieu est nommé « l’armoire aux poisons »
Il fallait être scientifiques ou chercheurs pour y avoir accès. 
Marie-Françoise Quignard, commissaire de l’expo propose 2 parcours. L’un pour découvrir les ouvrages entreposés, l’autre pour expliquer l’histoire de cet inventaire et ce lieu particulier.
L’Enfer-le lieu a disparu en 1969….. Eros qui meurt en 69…… Hum !
Ce n’est qu’en 1983 que l’Enfer-la cote fut réouvert (par souci d'archivage).   

La visite se fait dans des lumières tamisées.
La plupart des ouvrages sont exposés dans des vitrines dont certains sont cachés sous des panneaux rouges que l’on doit soulever obligeant les visiteurs à un jeu plaisamment  voyeuriste.
Lu dans le livre d’or :
                         « J’ai hâte d’être en enfer »
L’exposition dure jusqu’au 2 mars. C'est encore l'Enfer pour les moins de 16 ans.
 
                                                           objets-livre-52.gif
                    "l'enfer c'est les autres"  SARTRE
Partager cet article
Repost0
22 janvier 2008 2 22 /01 /janvier /2008 23:22
Prenez une belle langue de bœuf

undefined

























Rincez-la à l'eau froide avec un verre de vinaigre


            undefined                                       




Non non non!



Vous ne voulez ni manger de la vache enragée....
 
[encéphalopathie subaiguë spongiforme transmissible bovine ou ESB est caractérisée par une dégradation progressive du système nerveux central du cerveau. Les premiers symptômes sont des troubles moteurs et du comportement peu précis. La seule caractéristique non ambiguë est l'accumulation de la protéine prion dans le système nerveux central.
Au début, la maladie ressemble beaucoup à la maladie d'Alzheimer. Son évolution dure quelques mois voire moins et conduit toujours à la mort.
Les personnes atteintes par la maladie d'Alzheimer vivent plusieurs années. L'identification de la maladie est attestée par des analyses du cerveau, post mortem. Environ 80 personnes meurent chaque année de la maladie de Creutzfeldt-Jakob en France. La maladie d'Alzheimer se caractérise, elle aussi, par l'accumulation d'une protéine dans le cerveau provoquant la destruction des neurones; elle n'est pas transmissible].    


Ni une vache qui présente  des signes prononcés pour la danse de St Guy. C'est aussi suspect.


undefined









                         Reprenons d'abord bien choisir sa vache.

Evitez les vaches indiennes sauf en période de vache maigre


undefined













Il n'est pas conseillé de prendre du mammouth qui risque d'être trop ferme.

undefined









[la Grotte de La Vache (près deNiaux, Ariège Pyrénées) découverte vers 1860 est un  site de plus d'un million de vestiges archéologiques (ossements et dents d'animaux, foyers, outils de silex, outils et armes en os et bois de renne)de  l'époque du Magdalénien (environ 14 000 ans).]
 
 
Bon,  vous avez bien choisi votre langue. 
Parler français comme une vache espagnol n'a aucune importance.

Donc, quelle soit maternelle ou internationale déposez votre langue dans un faitout et recouvrez d’eau. (La domination anglo-saxonne veut que nous bouillions la viande)
Ajoutez 2 cubes de bouillon et différentes épices de votre choix.
Laissez cuire 2h30. Egouttez votre langue et déshabillez-la.
Si la vache est coquette elle aura assorti sa langue à sa robe. Voici quelques suggestions d’utilisation. 
                                                      undefined  
undefined     


 















Ne vous laissez pas impressionner, non plus,  par les minauderies 
du genre " parce que je le
veau bien"

undefined      


le veau manque un peu de consistance.









Coupez la langue en tranche et recouvrez-la du bouillon.
Servez-la avec un roux ou une sauce tomate accompagnée de petits cornichons croquants.  
 
Dernier scoop :
Le FDA (agence de réglementation des produits alimentaires fait une grande promotion. 3 langues pour le prix d’une.
             undefined
   




















[Le FDA  vient de donner son feu vert à la commercialisation des produits issus d'animaux clonés.            
Quelques jours plus tôt, l'Agence européenne de sécurité des aliments (
Efsa) émettait un avis favorable à l'utilisation d'animaux clonés pour la viande ou le lait. "Il n'y a pas de raison que les animaux clonés et leur descendance présentent de nouveaux risques alimentaires par rapport aux animaux nés selon des procédés conventionnels."                                                                                                                                                    
Pour Yvan Heyman, ingénieur de recherche à l'
Inra"D'après les différentes études en cours, il n'y a aucune raison qu'il y ait davantage de risques sanitaires avec un organisme issu du clonage."                                                    
Le document remis la semaine dernière par l'Efsa sera relayé par un rapport définitif, qui doit sortir au mois de mai.                                                                                                                                                                       
D'ici-là, le
texte est consultable sur le site Internet de l'agence européenne, et ouvert aux commentaires sur la question jusqu'au 25 février. Pour l'heure, le moratoire prohibant l'utilisation d'animaux issus du clonage reste en vigueur en Europe. ]


"La vache a 2 estomacs, un pour tout de suite et un pour plus tard"
Oui mais pas nous........ 
Alors bon appétit 
et bonsoir!

PS ; la dernière citation et le titre sont empruntés à Vincent Roca
Partager cet article
Repost0
11 janvier 2008 5 11 /01 /janvier /2008 12:22



Remettez-moi un petit coup de moutons de Panurge

Comment Panurge feist en mer noyer
le marchant & ses moutons.
Chapitre VIII.
     Soubdain, ie ne sçay comment, le cas feut subit, ie ne eu loisir le consyderer. Panurge sans autre chose dire iette en pleine mer son mouton criant & bellant. Tous les aultres moutons crians & bellans en pareille intonation commencèrent soy iecter & saulter en mer après à la file. La foulle estoit à qui premier saulteroit après leur compaignon. Possible n'estoit les en guarder. Comme vous sçavez estre du mouton le naturel, tous iours suyvre le premier, quelque part qu'il aille. Aussi le dict Aristoteles lib. 9. de histo. animal. estre les plus sot & inepte animant du monde. Le marchant tout effrayé de ce que davant ses yeulx perir voyoit & noyer ses moutons, s'efforçoit les empecher & retenir tout de son povoir. Mais c'esttoit en vain. Tous à la file saultoient dedans la mer, & perissoient. Finablement il en print un grand & fort par la toison sus le tillac de la nauf, cuydant ainsi le retenir, & saulver le reste aussi consequemment. Le mouton feut si puissant qu'il emporta en mer avecques soy le marchant, & feut noyé, en pareille forme que les moutons de Plolyphemus le bogne Cyclope emportèrent hors la caverne Ulyxes & ses compaignons. Autant en feirent les aultres bergiers & moutonniers les prenens uns par les cornes, aultres par les iambes, aultres par la toison. Lesquelz tous feurent pareillement en mer portez & noyez miserablement.
     Panurge à cousté du fougon tenent un aviron en main, non pour ayder aux moutonniers, mais pour les enguarder de grimper sus la nauf, & evader le naufraige, les preschoit eloquentement, comme si feust un petit frère Olivier Maillard, ou un second frère Ian bourgeoys, leurs remonstrant par lieux de Rhetoricque les misères de ce monde, le bien & l'heur de l'aultre vie, affermant les plus heureux estre les trespassez, que les vivans en ceste vallée de misère, & à un chascun d'eulx promettant eriger un beau cenotaphe, & sepulchre honoraire au plus hault du mont Cenis, à son retour de Lanternoys: leurs optant ce néant moins, en cas que vivre encores entre les humains ne leurs faschat, & noyer ainsi ne leur vint à propous, bonne adventure, & rencontre de quelque Baleine, laquelle au tiers iour subsequent les rendist sains & saulves en quelque pays de satin, à l'exemple de Ionas.
     La nauf vuidée du marchant & des moutons, Reste il icy (dist Panurge) ulle ame moutonnière. Où sont ceulx de Thibault l'aignelet? Et ceulx de Regnauld belin, qui dorment quand les aultres paissent? Ie n'y sçay rien. C'est un tour de vieille guerre. Que t'en semble frère Ian?
     Tout bien de vous (respondit frère Ian Ie n'ay rien trouvé maulvais si non qu'il me semble que ainsi comme iadis on souloyt en guerre au iour de batauille, ou assault, promettre aux soubdars double paye pour celleuy iour: s'ilz guaignoient la bataille, l'on avoit prou de quoy payer: s'ilz la perdoient, c'eust esté honte la demander, comme feirent les fuyars Gruyers après la bataille de Serizolles: aussi qu'en fin vous doibviez le payement reserver. L'argent vous demourast en bourse.
     C'est (dist Panurge) bien chié pour l'argent. Vertus Dieu i'ay eu du passetemps pour plus de cinquante mille francs. Retirons nous, le vent est propice. Frère Ian, escoutte icy. Iamais homme ne me feist plaisir sans recompense, ou recongnoissance pour le moins. Ie ne suys point ingrat, & ne le feux, ne seray. Iamais homme ne me feist desplaisir sans repentence, ou en ce monde ou en l'aultre. Ie ne suys poinct fat iusques là.
     Tu (dist frère Ian) te damne comme un vieil diable. Il est escript, Mihi vindictam, & caetera. Matière de breviaire.

Partager cet article
Repost0
16 décembre 2007 7 16 /12 /décembre /2007 10:37

Ayant reçu de nombreuses candidatures,

J'ai retenu celle de 3 inconnus.......

Mais je ne suis pas sûre qu'ils soient 
les meilleurs
prétendants dans notre affaire.
Je vous joins leur CV.
J'attends votre avis.....

 

 

Peu convaincant! non?

Partager cet article
Repost0
14 décembre 2007 5 14 /12 /décembre /2007 13:14
Bavure chez les petits cochons........   





 

 Offre d'emploi..........
Recherchons de toute urgence 
un monte-en-l'air pour une performance 
a exécuté une seule nuit par an; 
celle du 24 au 25 décembre.

Un boulot qui ne reflète pas du tout
 l'esprit du temps présent. 

                " Travailler peu pour offrir plus" 

Expérience de manager requise pour le reste 
de l'année! 
Le poste nécessite une bonne compétence
d'encadrement de lutins et d'elfes,
une expérience animalière 
et un permis traineau.

              Adressez-nous au plus vite vos CV.

PS: J'ai emprunté le titre à l'excellente BD
"Passe-moi le ciel" 
dessin de Stuf   scénario de Jany
aux Editions Dupuis 
 

Partager cet article
Repost0
28 novembre 2007 3 28 /11 /novembre /2007 10:18

Lady bird
Marienkäfer
Catarineta
Bête à bon Dieu....
Quelque soit le nom qu'on lui donne 
la coccinelle est très maligne.



Elle ne fait pas que narguer les arraignées et les mouches. 
C'est un prédateur très futé.
Pour localiser ses proies elle se déplace à vive allure en 
ligne droite.
En vue d'une colonie de pucerons, elle ruse et s'approche 
en zigzag pour optimiser son festin..... 


coque-si-n-aile.jpg













Ok!  les mouches tu préfères les porter!

Au XXVIII siècle les mouches sont le symbole
 de la parure. 
Elles étaient faites de mousseline noire.


mouches.jpg



















Elles donnent lieu à un langage codé:

Près de l'œil, elle se nomme assassine ou passionnée.
Au coin de la bouche, c'est la baiseuse.
Sous la lèvre, elle devient friponne ou coquette.
Sur le nez, effrontée ou gaillarde.
Sur le front, la majestueuse
Sur la joue, c'est la galante.
Sur une ride, dans le creux du sourire , elle est enjouée.
Sur la poitrine, c'est la généreuse.
Sur un bouton, la receleuse.
Sur le menton, la discrète....
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Abassourdine
  • : stupéfaction exprimée avec beaucoup de retenue
  • Contact