Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 juillet 2008 2 15 /07 /juillet /2008 18:16

1- Ceci n’est pas un canular ( ou un hoax quand on a Web-attitude):

Le musée de cire Madame Tussauds a ouvert son 8ième établissement à Berlin le 9 juillet.

L’arrivée de la statue de cire d’Hitler sur la célèbre avenue "Unter den Linden" près de la Porte de Brandebourg et du Mémorial de l’Holocauste, avait soulevé une polémique depuis plusieurs semaines.

 Il a pris place parmi 74 pensionnaires tels que la chancelière Angela Merkel, le physicien Albert Einstein, la résistante Sophie Scholl.  

"Etant donné que nous voulons représenter l'histoire allemande, il nous aurait été difficile de l'exclure. Adolf Hitler joue un rôle crucial dans l’histoire allemande. Les figures exposées représentent des personnages clés qui ont eu un rôle critique, en bien comme en mal.»  a déclaré, Madame Natalie Ruoss, porte-parole à l’AFP



Représentatif ?  On peut se poser la question. Il ne me souvient point des actions brillantes de Tom Cruise dans l’histoire de l’Allemagne (pour la scientologie, oui.)




 
Donc le musée ne nous donne pas qu’à voir des figures qui ont marquées l’Histoire allemande mais bel et bien les plus populaires dans le monde entier. Le problème n’est pas là.

Hitler le retour,  à Berlin  n’aura pas duré plus de 5 minutes.  Le jour de l’ouverture, un berlinois en colère a arraché la tête du Führer en criant  «  plus jamais de guerre. »

Le fait est là.  Erigée une statue d’Hitler, apporte-t elle une information historique ou engendre-t elle un lieu de pèlerinage pour fascistes nostalgiques ?  

« Nous voulons montrer la réalité. » s’explique Madame Ruoss.

Adolf a certes perdu de son panache  en comparaison de celui qui est exposé dans le musée de Londres. C’est pour éviter les dérapages -c’est raté !-  que le musée nous présente un dictateur au bout du rouleau, assis dans son bunker, là où  il se cacha et se suicida le 30 avril 1945 lors de sa chute. 

Chez Madame Tussauds, c’est la tête qui a chuté. 

 2- Ceci est un canular :

 Sur le net circulait une information que je m’apprêtais à retransmettre moi aussi à ma sauce [En Ukraine, on peut s’acheter une poupée Barbie  Euh non ! Pas Klaus, il n’y est pas encore mais Hitler. Il semblerait qu’il peut changer de tête] (Hic !)
En fouinant un peu plus on constate que ce n’est que de la désinformation pure. Nombres de médias ont été abusés. La BBC, la Deutsche Welle et bien d’autres se sont, par la suite, excusés.

3- Ceci est la chute:

 « En préparant l'exposition, nous avons effectué des enquêtes en interrogeant des Berlinois et des touristes dans la rue, et le résultat était assez clairement que Hitler faisait partie des personnages que les gens voulaient voir » précise Natalie Ruoss. 

Qu’est-ce que le musée nous offre comme données historiques en dehors de le « voir » ? Le musée, qui a pensé à tout ou presque, a installé le dictateur déchu derrière une table afin, nous dit-on « de ne pas se prendre en photo à côté »
c’est vrai qu’en pied s’eût été plus…Enfin moins…Bref !

Hitler devrait suite à sa décapitation à Berlin retrouver une nouvelle tête et continuer à côtoyer Marlène Dietrich, JFK, Boris Becker et Cie.

Repost 0
19 juin 2008 4 19 /06 /juin /2008 15:46



On ne traversait pas la vie de la même façon en RDA et en RFA. 



L'histoire commence en 1961, quand un psychologue est-allemand,

Karl Peglau, cherche des motifs pour mieux capter l'attention des enfants sur les feux de signalisation piéton. 
Il propose alors, pour le feu rouge, un petit bonhomme qui écarte les bras comme pour barrer le passage.


Pour le feu vert,
un petit bonhomme qui se met en marche.



L’Ampelmann  semble s’imposer. Les enfants respectent beaucoup mieux ses consignes. Pourtant le motif n'est pas immédiatement retenu.

L’Ampelmann est coiffé d’un chapeau et le chapeau semble suspect à certains responsables qui lui trouvent une connotation bourgeoise.




Bizarre, bizarre...
je dis bizarre,l’argument du chapeau !


Erich Honecker (secrétaire général du parti socialiste unifié et grand ordonnateur du mur de Berlin)
arborait un chapeau assez similaire.

Alors le CHAPEAU?... un avatar bourgeois?


Après les Jeux olympiques d'hiver de Calgary en 1988,
Katharina Witt (patineuse, 2 fois championne olympique)
n'a-t-elle point eu l'honneur de remercier
au nom de ses collègues Erich Honecker
pour son généreux soutien?                                                                        
                                                                    














Elle lui remettra un chapeau de feutre garni des autographes de ceux qui ont gagné une médaille.
Ce chapeau, élément du costume officiel de la délégation est-allemande
pour les Jeux olympiques, sort d'un atelier londonien.

What?  My hatter is rich!
                                                





Mais revenons
à nos Ampelmännchen.


Après des débuts lents les petits bonhommes eurent une carrière fleurissante en Allemagne de l'Est jusqu'en 1989.
Leur image populaire fut utilisée
dans des programmes de TV.








                                                                                                       
 



Avec la chute du mur de Berlin, les autorités voulurent les remplacer par des hommes
sveltes et grands. 



Mais les nostalgiques résistèrent tant et tant .... que l'Allemagne réunifiée
concéda à conserver quelques traces du passé de la RDA. 
Le  designer Markus Heckhausen récupéra in extrémis de nombreux verres destinées à la destruction pour en faire des lampes.
Le succès fut immédiat et depuis 1997 prolifèrent, dans Berlin,
des Ampelmännchen déclinés dans tous les accessoires possibles et inimaginables.








L'Ampelmann est devenu une star.

Le désigner, pas fou, a très vite demandé l'octroi d'une licence.



La marque désormais déposée s'est même vu récompensée par la Centrale pour la formation politique qui a utilisé l'Ampelmann avec l'accord du papa, comme logo pour le "prix Allemand de l'Unification"  

Bon allez Tchüss.

Repost 0
14 juin 2008 6 14 /06 /juin /2008 13:11

















Le Baiser mortel
(Léonid Brejnev et Erich Honecker s'embrassant),
peint par l'artiste russe Dimitri Vrubel en 1990
( East Side Gallery)
et restauré en 2000 (côté rue)









L'East Side Gallery ou galerie du côté Est.
Son nom fait référence aux galeries
newyorkaises du quartier
d'East Side où chaque artiste avait
un emplacement déterminé.
Cette galerie à ciel ouvert se situe à l'est de Berlin
sur un reste du mur d'1km300 le long de la Spree.
 





















Le baiser réinterprété par Christian "Lake" Wahle
 (côté rivière)



Bons baisers de Paris pour s'aimer

"Triste
l'empreinte de ce baiser
joyau blanc sur le bras."

"Le froid, les planches grincent
sous le pas
un baiser inattendu
au retour dans le couloir."

Ceux que l'on oublie difficilement
TAKUBOKU
 
                                                                                                         























Le baiser de

 Brancusi

Paris








Bons baisers de Russie
et de Bruges pour se distraire








Bons baisers de partout pour rire

Pierre Dac
, créateur de l'Os à moelle ("organe officiel des loufoques"), fondateur du M.O.U. (Mouvement Ondulatoire Unifié), inventeur du biglotron et du schmilblick
et Francis Blanche

et Louis Rognoni ont été les rois du feuilleton téléphonique
dans les années 60-70 avec Signé Furax et Bons baisers de partout.














Une parodie de feuilleton d'espionnage qui va se prolonger, sur les ondes de France Inter, pendant 740 épisodes.
Un classique de l'histoire de la radio, précieusement conservé dans les archives de l'INA.
                  Loufoqueries assurées...

 

Repost 0

Présentation

  • : Abassourdine
  •  Abassourdine
  • : stupéfaction exprimée avec beaucoup de retenue
  • Contact