Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 février 2010 1 01 /02 /février /2010 09:34

Boltanski 0103 modifié-1 Le visiteur non averti est dérouté par ce monumental monument de boites rouillées, numérotées qui obstrue l’entrée du Grand Palais.
 Boltanski 0006 modifié-1

Le visiteur non informé semble un peu déconcerté par l’amas d’horribles oripeaux mais plus encore par l’attitude grave des visiteurs avisés.

Boltanski 0054 modifié-1
Une jeune russe m’aborde et me demande avec un joli sourire,
de lui expliquer ce que représentait cette installation.

Au fil des « maux », son visage devint circonspect, ses gestes retenus. Son regard s’assombrit.
Elle paraissait effrayée d’être rentrée dans cet espace l’esprit aussi léger.     
             Son corps prit de la consistance…. 
Celle-là même que n’avaient plus « Personnes », c'est le nom évocateur de la dernière oeuvre de Christian Boltanski.
Cet homophone anglais donne bien la dimension du sujet. 
             « Nobody »  &  « No Body » .

Boltanski 0010 modifié-1
Cet amas de hardes devint tout à coup bien hard pour ce petit mètre 60 venu du froid .




 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

B

moi non plus j'ai rien senti,
je pense que les vêtements sont propres,
voire ont été traités / incendie ???


Répondre
F

J'ai oublié, la seule chose que tu puisses me dire, pour y avoir été, et dont on ne parle pas, c'est  l'odeur, je pense que l'odeur de vêtements portés peut ajouter au malaise. Avec
l'amoncellement bien entendu.


Répondre
F

Merci, ne cherche pas les renseignements, Boltanski se livre à la presse en long et en large et je trouverai bien les infos sur ces vêtements. Mon questionnement était juste en accord avec tes
propos, à savoir jusqu'où va-t-il dans le nauséeux, je crois que le terme est bien le bon.


Répondre
F

La monumentalité ajoute-t-elle à la gravité du sujet ? Les vêtements sont-ils lavés ? Ont-ils encore des odeurs ? Que conservent-ils vraiment des personnes qui les ont portés, et ont-ils été
vraiment portés ? Si on visite l'expo après avoir été à Auschwitz, sans doute prend elle plus de force.


Répondre
A

Chère Fardoise, Je crois que les vêtements sont usagés certes mais récents et ont été commandés spécialement pour cette installation. Je me renseigne et te précise si je trouve plus
d'infos. 
J'ai écris cet article sur 3 volets j'envoie la suite très rapidement pour que tu aies une meilleure vision de l'expo.
Je n'ai pas visité de camps de déportation mais je trouve que Boltanski a retransmis l'atmosphère nauséeuse d'un charnier. 
Le 4ième volet sera un montage vidéo que j'ai fait si j'arrive à l'insérer dans mon blog
Merci pour ta lecture toujours attentive et pertinente.


V

expo incroyable, très forte
à faire connaître
 


Répondre

Présentation

  • : Abassourdine
  • : stupéfaction exprimée avec beaucoup de retenue
  • Contact